Tous droits réservés

 

 

C.P. Kouropoulos

kouros@ovni.ch


 

Pour ouvrir les liens dans une fenêtre indépendante, cliquez avec le bouton droit

 

 

L’antigravitation et la propulsion inertielle

Selon le Dr Eue Jin Jeong

12 Déc 2003-Avril 2004

Bémol : 13 jan 2004

Addendum expérimental : 16 nov 2004

 

Concernant l’antigravitation

5 avril 2005

Aucune manip n’a, à ce jour, donné de résultats positifs reproductibles. Il en est ainsi du test de la théorie présentée ci-dessus et de celle de Fran de Aquino. Son système G ne fut reproduit ni par J-L Naudin, ni par le Göde Institut. Il en est de même de ses dernières "expériences" avec des fils fins de divers matériaux parcourus par un courant de très basses fréquences, que j’ai été incapable de reproduire (fils de cuivre de diamètre 0.1mm à 14uHz et 0.05mm à 50uHz, mu métal de 0.127mm à 100uHz sous 200mA ptp / 10Vptp). La même chose est rapportée au STAIF 2005 par un certain Tajmar qui a même utilisé du fil supraconducteur. Certaines données du site de Fran de Aquino, comme les caractéristiques du générateur HP 3325A, étaient manifestement fantaisistes et violaient la loi d’Ohm. De Aquino a en outre la mauvaise habitude de présenter en tant qu’expériences ses projets d’expériences, puis de les remplacer par de nouveaux projets avec de nouveaux paramètres dès que les précédents se révèlent ineffectifs. Ce jeu a déjà duré plusieurs années et semble en bonne voie de se prolonger.

 

 

 

 

Les mystères de la voiture à eau

Dernière mise à jour: 18 fév 2005 : Hydrex et moteur à explosion ainsi que développement sur les conditions de la fusion froide.

Note : j’avais utilisé les termes hydrex et deutex, inventés par Rambaut, pour signifier les pico-molécules découvertes par Maric Dragic et Vigier et composées de deux noyaux d’hydrogène autour d’un électron, en pensant initialement que c’était là le sens que Rambaut leur attribuait. En fait, Rambaut avait donné ce nom à des atomes d’hydrogène ou de deutérium dans des états électroniques en dessous du fondamental. L’existence de tels états semble difficile à justifier en physique et est très controversée. Par contre, les pico-molécules exotiques à orbitales nucléaires sont envisageables. Ne sachant comment les nommer, j’ai continué à utiliser les termes deutex et hydrex, en spécifiant leur définition et en espérant que le lecteur ne soit pas sujet à confusion.

6 Mars 2005

Dans un précédent commentaire, je parlais du pic pétrolier en tant que motivation pour développer des alternatives énergétiques. Or, il semblerait que des décennies de recherches confirmées par l’expérience, notamment en Russie et en Ukraine, montreraient l’existence de pétrole d’origine minérale profonde avec des réserves inépuisables, sous condition d’un rythme d’extraction non excessif. Même si c’est le cas, il n’en reste pas moins que son utilisation en tant que combustible est injustifiable sur le plan écologique, étant donné l’effet catastrophique du CO2 sur l’environnement allant de pair avec la consommation massive de l’oxygène atmosphérique, ressource rare et vitale, dont le taux a sensiblement décru depuis l’ère industrielle. Les alternatives aux carburants à hydrocarbures, nous en avons donc toujours besoin pour avant-hier!

4 mars 2004

Jean-Louis Naudin a mis sur son site d’intéressantes pages consacrées à un phénomène découvert par Irving Langmuir durant le premier quart du vingtième siècle: la chaleur de dissociation de l’hydrogène moléculaire est de 103 Calories/gmole, tandis que celle fournie sur une surface de Tungstène par la recombinaison de cet hydrogène atomique, comme dans le chalumeau éponyme, est de 90KCal/gmole. Nicholas Moller et al. proposent que l’excédent serait une manifestation de l’énergie du point zéro. Mais les forces du point zéro sont conservatives, ce qui signifie qu’il faut autant d’énergie pour vaincre un potentiel de type Van der Waals ou Casimir que celle ultérieurement fournie. En revanche, la formation, désexcitation, puis fusion de l’hydrex fournit une énergie de dissociation et une chaleur supplémentaires sans recourir au paranormal. Voir l’article plus haut ou ceux sur la propulsion électromagnétique, un peu plus bas.

Créé: 9 Nov 2003

 

Étranges forces éthériques

    24 Sept 2003

 

Ovnis, propulsion électromagnétique, etc.

Version condensée

Dernière mise à jour 6 avril 2005

 

La conclusion de ces pages est que les méthodes électrodynamiques de propulsion, particulièrement l’EHD, peuvent judicieusement compléter les méthodes traditionnelles et ainsi aboutir à des engins opérationnels. Ceux qui sont largués mettront en œuvre la méthode des « Pieds Nickelés et leur soupière volante ». Succès garanti.

Grâce au générateur à flamme, au faisceau de protons, à l’effet de Hall, à l’électrocondensation et au couplage préférentiel aux flux lents, l’EHD est la méthode la plus efficace, la plus versatile et la seule facilement utilisable de façon opérationnelle en aéronautique avec la technologie disponible aujourd’hui, ce dont le B2 et de nombreux autres prototypes US seraient l’illustration. Elle devrait permettre de réduire la consommation, d’augmenter la vitesse et le rayon d’action des avions et autres véhicules aériens civils futurs, ce qui semble plus lointain et hypothétique concernant la MHD ou même l’EMHD, excepté pour certaines utilisations ponctuelles particulières.

 

18 mars 2005 : EHD, flux lents et couche-limite

4 mars 2005 : EMHD, super-diélectriques, champs magnétiques intenses et hyperintenses

1 mars 2005 : le B2

26 février 2005 : EHD et effet de Hall

19 janvier 2005 : Autoroutes EHD-EMHD et chemtrails

19 avril 2004 : Cavité EMHD coaxiale à détonations

17 avril : Photos du véritable Aurora et commentaires

14 Avril : mise à jour des sections sur la MHD, l’EHD (la recette pour faire léviter une vache!) et conclusion

26 Jan 2004 : l’EMHD pourrait s’appliquer aux courants de déplacement dans le vide

Ovnis, propulsion électromagnétique, etc.

Version longue

Créée Sept 2002

Dernière mise à jour: 6 avril 2005

26 février 2005 : Champs magnétiques intenses en EMHD ainsi que concernant le super-aimant à plasma et l’effet de Hall

19 Jan 2004 : Faisceaux tracteurs et éjecteurs radio-soniques

 Crop circles

25 Nov 03: La chenille HF 

10 Oct 03 : Montgolfière électronucléaire et force implosive de Schauberger ,

 L’effet Barker en aérospatiale

25 mai : les photos de ‘drones’, pourtant fort jolies prises à Potosi ont été enlevées. Il s’agirait des célèbres ‘Rods’ qui résultent de la trace laissée par un insecte volant près d’un camescope, ainsi qu’expliqué ici. Merci à Richard Guener de Gif sur Yvette pour l’info.

 

Filaments électroniques

Juin 2005

J’applique les résultats de Rojas et al. aux mécanismes de formation et aux propriétés des filaments électroniques denses et fortement magnétisés par l’appariement d’électrons en bosons magnétiques de masse M ~ 2me. Le champ des filaments métastables est typiquement de 2Bc/3 ~ 5.88 milliards de Tesla à l’intérieur d'un rayon supposé égal à la longueur de Compton effective des bosons, et ces filaments peuvent être chargés ou neutres, en anneau ou ouverts. Dans ce dernier cas, ils se terminent par des quasi-monopoles magnétiques et sont stables dans le champ terrestre si leur longueur est supérieure à 4 microns. Perturbés au-delà de 2Bc/3, ils subiraient une expansion et une magnétisation explosive vers un état éphémère, excepté pour ceux qui ont subi une fusion vers un état de masse 2M. Ces singularités unidimensionnelles peuvent être formées dans les ondes de choc électroniques et magnétisées de certaines décharges et participer à des réactions nucléaires lors de leur formation. Voilà pour le résumé. L’article en Anglais au format pdf peut être téléchargé ici.

 

 

 

)|(

Dossier Ummo révisé le 16 février 2004

La Mystification UMMO

Nouveau: le UIW en tant qu’étalon du temps

10 sept 2003

La Kabbale Ummite dévoilée (si vous ne disposez pas d’une connexion rapide, cliquez plutôt en haut et allez ensuite en bas de page)

17 Mai-5 juin 2003

Sur la probabilité d’une civilisation extraterrestre... 

...sur UMMO

28 Mars 2004 : du rôle méconnu de la Lune dans la genèse de la vie.

2 Juin 2003 : UMMO est trop froide, sans chaleur tellurique ni effet de serre substantiels ou recyclage du CO2 par une tectonique des plaques absente. UMMO serait la proie de cataclysmes climatiques plus violents et plus fréquents que sur Terre. De plus, je trouve une erreur majeure quant à la luminosité de IUMMA, trois fois trop faible relativement à sa masse.(voir ici)

Affaire UMMO et méthodologie 

 

L’Affaire UMMO: Soucoupes, Sectes, Sexe et Services Secrets

Manuel Carballal

 

La Matière-miroir et ses mondes

19 Mars - 10 Avril 2003

Mise à jour Mai 2006 concernant l’intéressante théorie de Frédéric Henry Couannier